• Récit de la Gavotte des Pertuis, par Alban

    Ce récit à été publié dans le bulletin de la fédération de Voile aviron

    Le site de la fédération : http://voileaviron.org/

    Habitué à naviguer dans la baie de St Malo à bord d’un Ilur, j’ai rapidement cherché des programmes de navigation en flottille sur plusieurs jours avec l’objectif de découvrir de nouveaux horizons.

    En 2008, j’ai découvert les rondes dans les pertuis d’Antioche et Breton organisées par l’association Voiles et Avirons dans les Pertuis (VAP - http://vap.jeblog.fr/) de La Rochelle. J’ai trouvé ce que je cherchais : journée de navigation bien remplie, repas convivial entre marins et bivouac près des bateaux. 

    Cette « recette » je l’applique en Bretagne et organise en juin 2011 la ronde des Corsaires. Grâce à une météo de rêve, en cinq jours nous avons enchainé à trois bateaux la remontée et la descente de la Rance entre Dinan et St Malo, la découverte de la baie de St Malo avec le havre de Rothéneuf et pour finir un aller et retour Cancale les îles Chausey au portant…

    En 2013, je propose un nouveau projet mais en Bretagne sud en partant de la presqu’île de Quiberon. Le projet préparé depuis plusieurs mois consistait à faire en 4 jours un aller et retour Port Haliguen Hoëdic avec une étape à  Houat.

     

    Malheureusement la météo n’était pas de la partie et la ronde a été annulée. Les vapistes qui s’étaient libérés pour naviguer ne voulaient pas en rester là et ont proposé une solution de rechange sur leur terrain de jeu pour Zazakely (Insula), Blues (plan proche Ilur), Josépha (Swalllow boat), Caredig (yole de Ness), Claranse (Pertuis 500), Let’er buck (Pirmil) et Bénétin (Ilur).

     

    Une navigation improvisée du 15 au 17 juin 2013 dans le pertuis d’Antioche

      Parcours de la gavotte 2013

     

    Le 1er jour, départ en début d’après-midi du Port des Minimes avec une petite brise. Le jusant lève une houle très désagrable dans le chenal pour les 6 voiles avirons. Passage devant Fouras et arrivée en fin d’après-midi dans la Charente pour bivouaquer dans la première anse pas très loin de Rochefort. Les tentes sont montées entre les roseaux et quelques moustiques nous tiennent compagnie.

    Le 2ème  jour, direction l’île d’Oléron avec une courte étape à l’île d’Aix pour les deux bateaux en tête de la flotille. La première partie de la navigation s’est faite avec un souffle d’air. Une légère brise s’est ensuite levée dans le milieu de l’après-midi et a permis de rejoindre Boyardville. Boyardville, est une étape bien connue des Vapistes. Face au port, nous dînons dans un bar à tapas ouvert pour la saison. A la fin du repas, en consultant la météo du lendemain, nous découvrons sur nos smartphones qu’un gros coup de vent est annoncé pour le milieu de la nuit. Branle bas de combat...avant l’arrivée de l’obscurité, nous déplaçons nos embarcations pour les mettre à l’abri. Le patron du bar nous suggère de nous installer dans la maison voisine acquise par l’état après la tempête Xynthia. Sans trop nous poser de questions nous retenons cette solution de fortune après avoir minutieusement vérifié les amarres de nos bateaux. L’inquiétude est présente dans tous les esprits.



    Finalement le coup de vent a été moins violent que prévu et les bateaux n’ont pas « bougé ».

     

     

    3ème jour, la météo est très moyenne, le petit déjeuner est pris rapidement devant les bateaux échoués. Nous écopons la pluie de la nuit et prenons sans tarder la direction de La Rochelle. Le vent forcit rapidemment pour monter à 15 nœuds en moyenne. Les bateaux partent au surf et le moindre déséquilibre entraîne un départ au lof. En milieu d’après-midi la flotille est au complet au port des minimes avec la certitude d’avoir battu un record de vitesse….

     

     

    Retrouvez les photos de la gavotte des pertuis en cliquant ici

     


    « Récit de la gavotte des pertuis 2013, par Alban »
    Partager via Gmail